Archive | juin 2014

Deuxième

Allonge- toi, étire- toi mais prends tes précautions
On est tranquille, tout me paraît aller très bien
Il ne se balade pas un peu trop près ce chien?
Le soleil est là, à ta peau fais attention

Signé: Ecritor

Publicités

rubrique amour et paix pour tous

Ce qu’il y a de plus mystérieux c’ est la danse. On s’est inscrit pour un spectacle, et le danseur a mal à la cheville, annulé …  Avis personnel, organisons des cours de danse ici, on fera des économies.
Frank

 

Premier

Les mots pour combattre les maux, quelle très bonne idée
En ordre mais néanmoins jouant des pieds et des mains
Bons et beaux, de temps en temps marrants ou vilains
Contre les désagréables, quel très beau pied de nez

N.B. : ce ne sont peut-être pas des alexandrins parfaits, mais bon, la perfection existe, mais on ne l’a pas encore trouvé…

je vous donnerai la traduction de P. A. P.  quand je le déciderai… mystère, mystère!

Signé: Ecritor

Sortie à Cabourg samedi 7 juin

Quand j’ai appris qu’était organisée une sortie à Cabourg pour faire du char à voile, j’étais content car je n’en avais jamais fait auparavant. Je suis arrivé à 6h45 à la bagagerie. Emmanuel à eu la gentillesse de nous amener les croissants le matin. Nous devions partir à 6h45, et finalement nous sommes partie à 7h30, car tout le monde n’était pas à l’heure.

Le voyage s’est bien passé, malgré que nous sommes arrivés à 11h15. Pendant le voyage nous avons formé deux groupes. Le premier  à fait du char à voile à 11h30, malgré qu’il n’y avait pas de vent. Pendant ce temps le deuxième groupe a mangé au restaurant. Voici les photos du deuxième groupe au restaurant.

P1040835

P1040831

Les photos du premier groupe au restaurant

P1040840

Par la suite, le deuxième groupe n’a pas pu faire de char à voile car il n’y avait plus de vent.

Nous avons fait une balade sur le bord de mer et sur les dunes de Cabourg.

P1040843

Nous nous sommes tous réunis à 18h00 pour le retour à Paris ou le voyage du retour c’est bien passé.  Arrivé à Paris, nous avons fait un pic nique à la bagagerie.

L.D

 

 

Aristocratie, la grossierté de la langue Française

Je me suis posé la question, lors d’une visite au château de Versailles, après plusieurs commentaires entendus ici et là par cette splendide journée printanière; qu’est ce qui donc fait que ce mot soit indubitablement associé à la noblesse ? Pour rappel, le mot aristocratie vient du Grec, aristoi : meilleur, et kratos : pouvoir, autorité. Sous l’ancien régime, on associait à cette notion l’hérédité supposée de talents ou mérites supérieurs, ce qui, bien sur, est infondé, divers rois de France nous l’ont prouvé à travers l’histoire.
Mais il ne faut pas oublier que ce sont les Grecs qui ont inventé la démocratie, demos voulant dire le peuple, régime politique au sein duquel ce sont les citoyens qui décident qui les dirige, ainsi, le pouvoir, comprenant l‘exercice des responsabilités, la prise de décisions et l’impulsion donnée reviennent aux êtres d’excellence dans le domaine considéré. Mais qu’en est-il donc de nos jours ? Je m’aperçois, et je ne suis pas le seul, que, malheureusement, notre système électif ne porte plus vers le pouvoir ceux qui excellent dans un domaine précis, mais ceux sachant s’entourer des meilleurs communicants, issus des mêmes castes et des mêmes écoles.
Après des élections capitales pour notre pays et après plusieurs votes passés, le constat est simple, sans appel, qui parle de lui-même, chaque échéance électorale apporte les mêmes titres dans la presse.

élections : Un taux d’abstention record.

De moins en moins de personnes se reconnaissent dans cette classe dirigeante et s’en détachent, laissant la place à un autre phénomène, celui du populisme, de la facilité intellectuelle, la peur, le doute, qui pourrait bien voir un jour ce pays basculer vers le côté obscur de la force. Des réflexions, dont une entendue dans la salle d’attente des urgences d’un grand hôpital parisien samedi soir, la publicité faite à des individus que je ne citerais pas par le pouvoir en place… On voit resurgir dans ce pays des réflexes de peur vis à vis de l’autre, des manifestations de rues nauséabondes de groupes dont personne ne parlait il y a encore peu de temps, attirant certains de nos politiques dans ce piège du populisme crasseux, menaçant même ce système démocratique qui est le nôtre. Alors, une seule question ? Quand aurons-nous effectivement une aristocratie – au vrai sens du terme, dans ce pays ?
Je répondrais simplement par les paroles de ce grand sage cinématographique : « N’essaie pas. Fais-le, ou ne le fais pas. Il n’y a pas d’essai, car il ne faut pas l’oublier, plus rapide, plus facile, plus séduisant est le côté obscur. »