Le poisson rouge dans son bocal

Tout mes fidèles lecteurs se souviennent de mon article sur la circularité,  du 25 février dernier, bien figurez vous que ce n’était qu’un prémisse, une mise en bouche pour mieux nous préparer à ce qui suit.

Imaginons, une personne se retrouvant au plus bas après avoir été au plus haut, il lui faut un certain temps pour se relever, car plus on tombe de haut, plus se relever est difficile, donc cette personne, après plusieurs électrochocs personnels, se motive pour retrouver, peut être pas son ancien niveau de vie, mais en tout cas de s’en rapprocher, retrouve donc une formation, certifiante et menant à un métier, dans l’informatique, obligé de renoncer à la dernière minute.

Pour simplifier, deux mondes s’affrontent, celui que nous côtoyons tous dans notre vie quotidienne, celui des professionnels, un centre de formation et une entreprise qui signe un promesse préalable d’embauche.

Tout commence début septembre par une réunion d’information, suit une journée de recrutement avec des SS2I moins d’une semaine plus tard, une journée durant vous multipliez les entretiens d’embauches avec des spécialistes, bien sur, vous n’avez pas un « oui » ferme et définitif le jour même, mais le premier oui donne lieu à d’autres entretiens, qui eux finissent par aboutir, donc vous arrivez trois semaines après le premier contact avec le centre de formation avec une promesse préalable d’embauche, alors, suit la signature finale des 4 parties, pôle emploi, centre de formation, entreprise et bien sur le stagiaire, le tout seulement au bout d’un mois. Durant toute cette période vous faites toutes les démarches possibles et imaginables pour trouver le dernier élément primordial, un hébergement, ne serait-ce que pour le premier mois, après on peut trouver par soi même ne serait-ce qu’un hôtel au mois.

Le hic, c’est que justement, je n’ai pas eu ce que j’attendais, bien au contraire, la circularité vous happe et vous avale se rappelant à vous, ce système est cannibale, il se nourrit en permanence de chair humaine, il s’en repait,

Ce système est un rancor, le monstre du début du Retour du Jedi, existe bel et bien et on le vit tous les jours, pour en sortir, il faut voir un solide réseau relationnel qui puisse vous aider, mais qui fonctionne à l’inverse de cet univers digne d’un film de science fiction, qui fonctionne en somme normalement…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :