Le voyage, une aventure unique

J’ai abordé, dans mon article précédent, mon passé de voyageur, de grand voyageur, devrais-je plutôt dire.
Je précise une chose, j’ai passé la grande majorité de ma vie professionnelle en libéral, j’ai donc eu énormément de temps pour voyager, je travaillais neuf mois et partais trois mois.

je reprends ici aussi, puisqu’un de mes fidèles lecteurs et ami, et assez spécialisé dans les systèmes d’information et la communication, me reproche d’avoir, dans mon article sur la meilleure des université, utilisé un style télégraphique – voulu, mais qui semble tout de même assez ‘en vrac’.

Un film, vu à la géode hier, m’a rappelé mon deuxième tour du monde, en 2005/2006. Il s’agissait d’un film sur le pacifique sud et le voyage de sensibilisation, de deux mois, d’un enfant dans les îles tropicales luxuriantes de la Papouasie occidentale .
Donc, à cette époque, je suis parti, toujours vers l’orient, direction l’Australie et le Queensland, le nord-est de ce pays, pour un séjour plongée sous marine. Devinez où, je vous le donne en 1000 ?  la grande barrière de corail, site splendide et unique au monde. Puis remontée sur cette zone magnifique que sont Missool, Salawati et surtout Sorong.

Une image, celle qui résume assez bien ce voyage; la plongée sans bouteilles au milieu des Raies Manta, à Raja Ampat. Expérience unique pour le plongeur inexpérimenté que j’étais, qui fait me parcourir aujourd’hui encore de frissons de plaisir, proche de l’extase. Ce qui m’a frappé, de prime abord, au cours de ces plongées, c’est la profusion de la faune tropicale sous-marine, l’abondance des poissons et du corail, proprement hallucinante.
La plongée au milieu de ces anges des mers était donc attendue; plusieurs jours de préparation tant physique, que psychologique me furent nécessaires. Imaginez que la raie manta peut atteindre 6/7 mètres d’envergure et que l’on se sent tout petit à coté. Deux plongées, dans une eau à 27/28 degrés, au milieu des poissons clowns, rendus célèbres par « le monde de Némo », du corail et de la faune sous marine foisonnante de cette partie du monde, puis le jour-J arriva…
Deux heure, qui m’ont parues durer une éternité, à nager comme un dauphin, prendre sa respiration, descendre, nager avec les raie, remonter respirer, puis redescendre au milieu des raies, une dizaine en tout, immenses et majestueuses. Une légende raconte que les Raies Manta, messagères de la mer, colportent les histoires des océans à travers le monde, alors, qu’elles transportent mon message personnel :

Vous êtes les anges de ces mers, alors dites à tous et toutes ce que j’ai vécu avec vous aujourd’hui, de cet émerveillement qui restera mien pour toujours et que tous soient conscients de cette chance qui est la notre d’avoir une si belle planète et des voisines marines telle que vous, archanges des contrées magnifiques et faites le nécessaires pour que toujours cela dure.

A suivre…

One response to “Le voyage, une aventure unique”

  1. Jean Legastelois says :

    Magique, l’évocation de ces plongées parmi les raies ! Merci !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :