Quarante deuxième

Avouons- le, nous avons presque failli l’oublier
Il a du partir car il était trop entier
Tous ensemble, régulièrement, on brûlait des cierges
Il reviendra, c’est sûr, sous le signe de la Vierge

Livre VII… à suivre  Signé: Ecritor

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :