Archive | avril 2015

Le grand collisionneur

Une superbe exposition, un petit paradis de particules. Elle nous a présenté la collision entre particules et leur multiplication. Exposition organisée par le Musée des sciences de Londres, et à Paris au Grand Palais. Une merveilleuse présentation, qui a voulu montrer la multiplication et la transformation des particules en faisceaux lumineux, et quelques exemples de ‘perpetuum mobile’. Une exposition qui a excellé dans la variété de sa scénographie, les effets acoustiques et lumineux sont excellents …

Costel

20150325_152253

Jeff koons

Visite de l’exposition Jeff Kons le 06.03.2015 au centre Georges Pompidou.

Composition sur toile de peintures avec des objets du quotidien, sculptures de personnages et animaux,  avec ses couleurs à lui.

Mario.

Jeff-Koons-elephant

 

Jeff Koons

Visite de l’exposition au centre Georges Pompidou : alors, on a fini par trouver des surprises pendant la visite de Jeff Koons, surtout en lisant la composition de ses oeuvres. D’abord, on pense qu’il s’agit de plastique puis on s’aperçoit que c’est de l’acier, ensuite je pense que c’est du bois … Non pas du tout, c’était fait en fonte ! Puis le calamar en aluminium … il faut vraiment avoir le coup d’oeil ! Nous avons pris des photos-souvenirs de tous les moments de cette visite très sympa. Frank

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

nouskoons

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Entre la demande et obtenir…

Je ne me souviens pas quand j’ai enfin demandé à quelqu’un quelque chose de tangible. Quelque chose « au point », avec un point d’exclamation. Même avec des points-virgules, peut-être juste avec des points de suspension. Mes dernières demandes étaient limitées à « s’il vous plaît pouvez-vous me donner… à moi le sujet X « ou « S’il vous plaît donnez moi ce … ». Et j’ai tout donné. Mais rien de plus. Nous recevons que nous demandons. Je me suis tourné vers le ciel et, apparemment, la vie m’a donné une chance d’apprendre. Comme un enfant, je sentais qu’il me manquait quelque chose, même si je prends le risque de dire que le destin m’a évité des pénuries. Avec une couverture et deux jouets, je transforme un coin de la pièce en un univers dans lequel j’ai une fabrique de jouets et des champs de fleurs, et un arc en ciel que je grimpe d’où je peux voir les montagnes. Je voulais vraiment plus, et je pensais que je serai plus heureux avec une boîte bordée d’ étoiles multicolores. J’ai voulu trop ? Peut-être… Des moments de l’enfance, où nous ne savons pas ce que nous voulons, que nous continuons de rêver avec les yeux ouverts … Des moments où nous aimerions demander, mais nous ne savons pas ce que nous voulons. Maintenant, je suis assis et me demande ce que je pourrais demander de plus, ne sachant ne pas si je vais recevoir ou non… Un moment de loisir peut écrire un changement … Peut-être un coucher de soleil, pour se réchauffer du froid de la nuit, avec la chaleur qui va venir, le sourire chaud et innocent d’un enfant… Nos espoirs sont, il faut juste savoir ce que nous voulons. Peut être la lumière du matin, souriant comme un début de printemps…

Costel

Quarante troisième

Petit mais costaud, il avait une de ces forces
Toujours impressionnant, sa peau comme une écorce
Seul, il nous a protégés contre les forces d’Orion
Grand merci à lui d’être là, sous le signe du Lion

Livre VIII… à suivre  Signé: Ecritor

Quarante deuxième

Avouons- le, nous avons presque failli l’oublier
Il a du partir car il était trop entier
Tous ensemble, régulièrement, on brûlait des cierges
Il reviendra, c’est sûr, sous le signe de la Vierge

Livre VII… à suivre  Signé: Ecritor

 

 

Le cirque à la Villette

D’abord on attend très longtemps sous la pluie devant l’entrée puis je me dis après avoir trouvée une place. j’espère que ça vaut le coup parce que c’était très long au début… Puis des figures incroyables : du coup je m’aperçois en fait que les artistes était tous très doués. Je me demande combien d’années ils ont du répéter avant atteindre ce niveau !
Moi je n’aurais jamais réussi à faire tourner un cerceau avec mon pied comme ça ! Hors de question …

Frank
Over-the-cloud