Soixantième

Le décrochage est brutal, la folie s’installe
Avec précaution, je me dirige vers la soute
Je stoppe car me vient à l’esprit un affreux doute
Marcher, courir, d’accord mais voler là, je cale

Tiens- toi bien Christopher Reeve, j’arrive…  La suite la semaine prochaine
Signé: Ecritor

Une réponse à “Soixantième”

  1. lebagagesansvoyageur dit :

    Hi hi hi ! Très drôles ces nouveaux épisodes ! j’attends la suite …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :