Quatre-vingt-onzième

Par bonheur, elles ne partiront pas aves nous
Ce serait trop dur pour elles; seuls iront les fous
Elles grandiront, heureuses, sous le signe du Taureau
Un grand merci à elles, sentinelles des coteaux

Livre XI  livret I… à suivre  Signé: Ecritor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :