Les plats cuisinés bien Français : Mangez avant de lire !…

L’actualité s’est faite souvent l’écho de « scandales » concernant les plats cuisinés. On se souvient notamment de l’affaire des « lasagnes au cheval », la fameuse histoire de la viande de cheval emballée et vendue en lieu et place de la viande de bœuf. Cette affaire de pseudo tromperie, qui en tant que telle n’en était pas réellement une, comme expliqué ci-dessous, a cependant mis en lumière d’autres faits, bien plus scandaleux mais qui bizarrement, sont passés presque inaperçus !

Tout d’abord, revenons à l’origine de l’histoire des lasagnes à la viande de cheval : Suite à son entrée dans l’Union Européenne, la Roumanie, qui vivait encore au 19e siècle avec d’innombrables charrettes à chevaux, s’est vue contrainte d’abandonner ce très ancien mode de transport, et se mit enfin à l’automobile, aidée en cela par Renault, qui a commercialisé sa fameuse Logan a des prix accessibles aux citoyens Roumains.

Ils ont alors vendu en masse leurs chevaux, et ainsi, des dizaines de milliers d’animaux ont envahi le marché de la viande, provoquant une forte baisse des cours… Mais pourquoi je parle d’une pseudo-tromperie ?  C’est très simple : Une tromperie est, en général, crapuleuse. C’est à dire commise dans le but d’escroquer. Or, en France, la viande de cheval est reconnue comme étant très bonne.  Le consommateur n’était donc pas volé sur le strict plan de la qualité. Reste bien sûr les adorateurs du canasson, aussi choqués que si on avait fait manger du chien à Brigitte Bardot…

Le scandale caché que je vous révèle est celui-ci : La viande des «plats cuisinés tels que F… et bien d’autres », c’est de la m…
Oui, je vous annonce le scoop, la viande utilisée pour des plats cuisinés « au boeuf » est peut-être 100% boeuf, mais par contre, elle n’est absolument pas faite avec de la viande 100% muscle ! C’est pourtant ce que vous avez l’habitude de manger quand vous achetez du bon steak haché chez votre boucher habituel, dont vous aimez tant la qualité puisque vous le préférez souvent aux portions de viande du supermarché…
Non, la viande utilisée pour les plats cuisinés est composée « de déchets de viande, d’os, et de collagène… »
(Voir photo ci-dessous : Un article paru dans le journal Le Parisien).

Article-Findus
Dites-moi, braves consommateurs, quand vous achetez des plats cuisinés qui vous permettent de manger équilibré, ne voulez-vous pas manger de la viande de même qualité que si vous aviez cuisiné vous-même ?… Auriez-vous fait ce plat avec des restes de différents types de viandes, ou pire, avec des parties de l’animal (os, gras, etc…) qui n’auraient jamais pu être vendus en tant que tels dans le commerce ?…
Eh bien, c’est malheureusement le cas !  Aucune norme ne contraint les industriels à indiquer, non seulement l’origine de l’animal, mais surtout, de quelles parties de ces animaux il s’agit, et quelle est la composition exacte des viandes vendues !…
Voilà un autre méga-scandale complètement ignoré depuis des années…
Pauvres Français, vous qui étiez si fiers de votre gastronomie et de vos chers plats cuisinés !
Vous mangez déjà de la véritable m… et vous ne le saviez même pas… Bon appétit !

Jimmy BARTHEL

Publicités

About Jimmy Barthel

Informaticien Chanteur amateur (variété Française).

3 responses to “Les plats cuisinés bien Français : Mangez avant de lire !…”

  1. Laurent77 says :

    Je suis tout à fait d’accord avec vous.
    On va nous dire que le futur traité transatlantique va nous détruire la santé mais la France nous fait bouffer déjà de la merde, sans l’aide de personne.
    Continuez comme ça !

  2. jitsusha says :

    Bonjour, Jimmy, le problème de l’industrie agro-alimentaire et bien plus profond.
    depuis la fin, de la guerre 39/45, il a fallut nourrir plusieurs dizaines de millions de personnes à un moindre coût.
    il a f

  3. jitsusha says :

    Il a fallut produire de la viande de porc à 1 euros le kilo, du bœuf à 2 euros et des poulets à 4 euros.
    De plus, depuis 70 ans, nous sommes passés d’une société ruinée et exsangue, avec une population ayant connue des privations à une société d’ultra-consommation, il nous faut tout, tout de suite.

    En tout cas bravo pour cet article, il est vrai que cette gastronomie dont nous sommes si fiers se délite irrémédiablement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :