Cent neuvième

D’une main très sûre, il la fait éloigner du bord
Appuyés sur le bastingage, nous regardons
Bercés par ces masses d’eau, tous, nous en profitons
La première écluse se profile: tous à bâbord

Maintenant, il va falloir qu’il ait le compas dans l’œil…
La suite la semaine prochaine…  Signé: Ecritor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :