Cent douzième

Personne ne panique, ce ne sont que des flammèches
Quand même, nous voyons bien qu’elle commence à pencher
Il se dresse: à notre torpeur, nous sommes arrachés
Sa voix tonne : cherchez les canots ou c’est la dèche

Tout le monde va jouer mais… qui va gagner?
La suite la semaine prochaine…  Signé: Ecritor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :