Cent dix-huitième

Réfléchissons… nous étions trois mille au départ
Un petit peu de nostalgie dans ce chaos
Pour tous, l’objectif est le même: sauver sa peau
Abandonnés, à cinq cents… n’est-il pas trop tard?

Ce n’est vraiment pas le moment de bayer aux… corneilles
La suite la semaine prochaine…  Signé: Ecritor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :