Cent trente-troisième

En silence, une grande ombre se dresse droit devant nous
Sur nos visages fatigués, vient un grand sourire
Grâce à lui, on va être porté, on peut le dire
Nous sommes heureux; de notre périple, on voit le bout

Pour nous accueillir, les moteurs vrombissent: tout le monde est là
La suite la semaine prochaine…  Signé: Ecritor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :