Rien n’est fini dans la vie

Nous sommes allés voir une pièce de théâtre au Monfort à Paris 15è. Cette pièce parle de la mort de façon comique, un peu magique et imaginaire. Pas de morts réels, à la fin tout le monde meurt mais …pas pour de vrai.

On était censé voir la répétition d’un spectacle de rue. Au début, il y a une petite scène sur les trompe-la-morts, avec deux jumeaux pizzaïolos dans un camion à pizzas, qui font boire de la grappa à la mort venue en chercher un des deux. Elle continue à boire et finit par leur faire un bisou et s’en aller, comme complètement saoule. Alors la comédienne termine par un ‘J’ai la dalle’ qui nous montre que ce n’est qu’un personnage, un mauvais comédien.  Il y avait par exemple une marionnette géante, décalée et poétique, faite avec un échafaudage d’immeuble, réveillant joyeusement les esprits de la routine. Il y a beaucoup de bruit pour rien, un faux spectacle, avec de faux attentats, la mafia mexicaine, une langue espagnole plutôt créole, incompréhensible. On a vu aussi un spectacle d’ombres chinoises qui décrit l’histoire d’un parasol tueur. Une histoire écologique nous a été racontée par un lapin et un hérisson, sur le tri sélectif. Il y a aussi des chansons d’opérette qui font mal à la tête à force de cris trop forts. Une scène de meurtre à répétition sur le thème de ‘Qui a tué Philippe le metteur en scène ?’. Tout le monde a tué Philippe et passe aux aveux à tour de rôle. Mais qui est Philippe, quel comédien ? On ne sait pas, ça change tout le temps ! La répétition se termine normalement par un débat avec les spectateurs : mais les comédiens croient le théâtre vide, plus de spectateurs, il est 3 heures du matin ! Alors les comédiens veulent rentrer chez eux, mais quelqu’un arrive… c’est Philippe le metteur en scène, même si c’est une femme. Elle dit ‘continuez de faire le spectacle !’ A la fin presque tout le monde meurt, comme empoisonné. Le dernier, un homme habillé en femme, a prévu une corde et finit par se pendre après un long discours.

Je trouve ce spectacle presque génial. J’ai aimé les personnages : ils sont tous fous; madame Philippe avec sa voix très grave, forte, très sérieuse, et les costumes, pas trop chic… J’ai beaucoup rit ! Il y a beaucoup de surprises très rigolotes ! Comme un homme qui veut s’habiller en femme, pourquoi …?, la porte qui claque, on appelle un médecin dans la salle, avec tous ces accidents, et on en trouve un ‘oui, je suis médecin…’ le blessé meurt quand même, mais ça ne finit jamais ! On passe à un autre sujet. La mort, réellement, ça ne se passe pas comme ça. Ça, c’est le spectacle de la vie, avec beaucoup de joie.

Guoen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :