Archive | mai 2017

Voyage a Houlgate

Voyage a Houlgate le 15 mai,  arrivée à 10h. J’ai été content de découvrir la Normandie, ses chaumières splendides et ses côtes maritimes que je ne connaissais pas. Arrivé à Houlgate et son centre sportif de 12 hectares, que j’ai découvert par la suite, en randonnées et footings ; splendide !
Par la suite, j’ai découvert ses infrastructures sportives : tir à l’arc, volley, stade, … Il y a aussi la ferme-centre équestre où nous sommes montés à cheval, à l’intérieur, à l’abri de la bourrasque ! On y a découvert cet animal de 700 à 800 kilos, énorme dinosaure, que j’ai finalement réussi a dompté, et qui est un animal d’une douceur incroyable si on lui fait comprendre qu’on l’aime bien et qu’on a pas peur …
J’ai beaucoup aimé le lounge côte avec ma combinaison de plongée : j’ai pensé que j’allais mourir de froid, dans l’eau jusqu’au cou, mais j’ai eu des sensations de chaleur !
Un mot sur le groupe  et mes collègues : tout s’est très bien passé, avec une grande camaraderie et une grande solidarité. Seul petit bémol qui m’a fait un peu de peine : l’accident de Ken et ses petites souffrances sportives.
J’ai constaté une chose : il n’est pas évident de vivre en groupe mais là tout a très bien fonctionné entre nous.
Un mot pour Léa, Djaffar et Aubin qui ont été très bien. La restauration était aussi très bien, la nourriture très bonne et variée.
je remercie les responsables d’Antigel et ‘Un ballon d’insertion’ pour ce séjour.

Toni, vivent les Normands !

Publicités

RETOUR VERS LE PASSE ou les instruments de musique à l’époque baroque (1600-1750)

Aujourd’hui, le thème de notre sortie concerne la musique en FRANCE à l’époque baroque et notamment les instruments de musique de cette époque : clavecins, viole de gambe, angélique, théobre, vihuelas de mano (ancêtre de la guitare).
Louis XIV avait un Maître de musique et de danse qui, précisément, jouait de la vihuelas de mano montée avec cinq paires de cordes. Cette sortie constitue ainsi la suite logique de la sortie effectuée au Château de Versailles avec VALERIE. Nous partons donc à neuf heures en direction de la Cité de la musique.
Je voyage dans le métro sans anicroche et j’arrive à la station Porte de Pantin. En sortant, je vois devant moi le bâtiment du Conservatoire national supérieur de musique et de danse, mais ce n’est pas là que nous allons. Nous nous dirigeons en fait vers le Musée de la musique. Là, je découvre un véritable trésor d’instruments de musique anciens et notamment de somptueux clavecins du siècle de Louis XIII et Louis XIV.
Plus loin, je reste fasciné par un musicien qui joue de la théobre (un instrument de musique de la famille du luth). Son instrument est fait sur mesure en bois d’ébène, de palissandre et d’érable ondé (j’ai oublié de lui en demander le prix, mais je suppose que, comme les flûtes en or, cela doit coûter).

La visite est déjà terminée … Quel dommage ! Moi, je resterai bien toute la journée au paradis des musiciens ! MERCI VALERIE.

 

STEPHANE

 

Cent cinquante-quatrième

En attente…

Signé: Ecritor

Cent cinquante-troisième

En attente…

Signé: Ecritor

Cent cinquante-deuxième

En attente…

Signé: Ecritor

Cent cinquante et unième

En attente…

Signé: Ecritor