Absence…

La poche la plus avenante, la plus accueillante, la plus hospitalière des poches…

Celle-là même dont l’intimité n’offre plus comme ultime résistance à la caresse de mes phalanges, que la suavité de la soie la plus précieuse, m’inflige chaque fois que je la pénètre, la plus cruelle des blessures…

Celle de n’y pas trouver de…clefs!

Bosco57

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :