Archive | juillet 2017

Apartés du pavé..! (2)

Certaines chansons françaises, accomplissaient encore naguère, en moi, leur office de la plus parfaite manière qui soit… A savoir que leur audition, fortuite où non, déversait à tout coup dans mes oreilles une source de plaisir non négligeable… ce que l’on demande, somme toute d’ordinaire, à une chanson.

Être agréable à l’écoute et disposer votre esprit à accueillir  le bonheur, pour peu qu’il vienne à passer, que demander de plus à une création musicale..? Pour ce qui est du bonheur, nombre d’entre-elles ne m’y incline plus depuis déjà quelque temps… Pour l’heure, il en est une qui me vient particulièrement à l’esprit..:

…tant qu’il y aura des étoiles,

sous la voûte des cieux,

y’aura dans le ciel sans voile,

du bonheur pour les gueux… (A . Hornez)

Si à son écoute, mes yeux se lèvent en effet en direction du ciel, c’est maintenant afin de masquer un dépit de plus en plus marqué et de m’imprégner de la parole du Christ qui dit en substance : « Mon Royaume n’est pas de ce monde »…, partant le bonheur non plus.

Bosco57

Apartés du pavé..! (1)

S’agissant de la vie à la rue, la divine providence m’en avait préservé jusque-là… Ce dont je lui rends grâce! Depuis quarante-huit heures, elle vient d’ouvrir à mon intention la phase empirique de la chose(étalons notre culture avant qu’elle ne disparaisse).

Au reste,il vaut bien mieux s’y résoudre quand le climat lui-même ne trouve à vous opposer qu’une douceur estivale de bon ton. Cela étant, quand la nuit d’été vient vous offrir son obscurité salvatrice, qui vous préserve du regard inquisiteur du passant, quand les oiseaux eux-mêmes s’accordent à mettre une sourdine à leurs cordes vocales, enfin quand la ville tout entière génère un silence étonnant, tout au moins alentours du petit théâtre de verdure que vous venez inconsciemment d’élire… quand toutes ces conditions sont enfin réunies et qu’une sorte d’apaisement envahie votre âme et vous invite à la méditation… le bien-être réel qui vous habite alors, semble malgré tout vouloir, à toute force, vous quitter et vous laisser seul avec vos pensées… et toute leurs charges négatives…

Quand – être-à-la-rue – devient le résumé de votre existence, le bonheur, fut-il fugace, tient absolument à vous faire sentir qu’il vous est interdit!

Bosco57

Reggae night

Jérusalem je t’aime 2017

Quelle journée inouïe !

COUP DE CŒUR !

 

BOB MARLEY’ …

JAMAÏCA

JAMAÏCA

EXPO !!

Des images, des sons, des tableaux de la star du reggae.

– On marchait dans l’exposition puis on vit un reggae-man, ‘Danny Coxson’, visiteur lui aussi à Paris. Peintre, il s’occupe aussi de la sono. Viennent flashs, photos d’ensemble autour de lui.

-« Le temps de l’esclavage est terminé dans son ïle, Hélé Sélassié débarque de l’avion en 1966, médaille de l’abolition de l’esclavage en main, brille pareille à un diamant noir aux yeux de tous. »

-« Course à pied des jamaïcains, bousculade, entrain autour de l’avion – « la porte s’ouvre, Hélé Sélassié apparaît dans toute sa splendeur, avec ses médailles au revers de sa veste. Il mettra du baume au coeur de cette île de béton. Thierry , le guide, traduit la vie de Bob Marley, ces premiers pas avec d’autres amis en extase, au centre de la nuit visitée par la lune jaune, et son chansonnier devenu maître, un joint d’herbe bleue à la main.
Ça crash dans le dancing, 2 hommes blancs arrivent à sa droite et à sa gauche, étendent leur bras les mains serrées au dessus de la tête de Bob Marley. celui-ci répétant – « j’attends…j’attends… ».
Le club, plein de monde, hurla de joie ! Back and white makes one .

David

 

Cent soixante et unième

En attente…

Signé: Ecritor

la Villette de jamaica a paris

Le mardi 11/07/2017 on est allé pour visiter Jamaica, c’est une sortie avec les amis et l’animatrice  au musée de musique  de la Villette.  C’est comme un musée,  c’est une histoire en rapport avec la culture de la Jamaïque .

 

On a mangé ensemble autour d’une table et c’est monsieur Ken  qui a préparé  un bon repas avec Noureddine . Et à 14 h on est sorti pour visiter.  C’est la première fois que je visite l’histoire de la musique moderne, de Bob Marley . A l’accueil une dame nous a proposé des écouteurs pour écouter la musique.
Le musée de musique est magnifique, il y a beaucoup de choses, comme les accessoires de musique et les cassettes, des grands disques, des photos de Bob Marley , des vidéos de musiques et danses, des accessoires de volume(soundsystem),et pour produire la musique … La Jamaïque c’est une île très jolie, c’est un endroit magnifique . C’est le pays de l’ancêtre du rap: la musique a été découverte par des gens de Jamaïque. J’ai écouté plusieurs type de musique : c’est pas mal ! Pour écouter j’avais plusieurs bases de plusieurs type, c’est bien.
il y a aussi l’histoire du reggae et la Jamaïque. A l’entrée il y a une grande carte de la Jamaïque. Elle a été libérée, elle est indépendante en 1962. Avec les autres j’ai vu des photos de Jamaïca et dans les photos des gens de là-bas, de Jamaïca. Ils sont bien, c’est une île, il y a des plages là-bas, c’est très joli, jolie vue et bonne ambiance. Je suis jamais allé à Jamaïca mais je pense que c’est comme ça en regardant les photos.
A côté de nous il y avait des tableaux  de Danny Coxson, qui est un artiste d’origine jamaïcaine.  Lui-même était là, il est très  gentil et on a pris les photos ensemble pour le souvenir !
Moi j’aime l’histoire de la musique moderne jamaïcaine, j’ai aimé écouter  la musique avec le casque. C’est la fin de visiter :  c’est un bon jour pour moi,  je suis très  heureux !

NOUREDDINE &  SANWAL

D’où viennent-ils donc ces martiens-là?

Quoi de plus agréable qu’une sortie au jardin, quand le ciel est clément, et que le soleil brille?

En compagnie de deux amis, du plus agréable commerce qui soit, nous devisions benoîtement sur un de ces bancs verts, naguère mis à l’honneur par l’ami Georges, dont l’usage lui paraissait devoir être l’apanage exclusif des amoureux… Nous goûtions la douceur de l’heure et de l’endroit, quand la quiétude réparatrice qui commençait doucereusement à nous envahir, nous privât subitement de son dictame salvateur par le surgissement frénétique de… »la horde sauvage ». Pour un peu, chacun de nous, aurait pu l’espace d’un instant se prendre pour John Wayne… Quatre-vingt têtes blondes(au bas mot) se ruèrent sur nous et nous cernèrent sans autre forme de procès… Il y en avait de tous côtés… Quand l’excitation généralisée des premières vagues se mit à faiblir quelque peu, quelques éclaireurs de cette meute de guerriers sur le sentier de la guerre, plus audacieux que les autres, vinrent se livrer à de courageux travaux d’approche. Nous avions à faire, n’en doutons pas, à des professionnels du renseignement…

Ces braves guerriers, conscients du caractère quasi-sacré de leur mission, se mirent en devoir de nous interroger , nous nous rendîmes instantanément compte qu’il était vain, face à de tels professionnels de celer plus avant la vérité… La question nous injecta toute sa charge de candeur naïve:

– de quel pays vous venez ?

Il était manifeste et même évident que trois ostrogoths de notre acabit, ne pouvaient décemment pas faire partie des autochtones…

Le moindre étonnement, le plus infinitésimal atermoiement de notre part, eut été ressentis comme des incongruités indignes et intolérables de l’élite résidentielle de l’endroit…

… ressemble-moi où je perds mes repères!

BOSCO…

Plage des carrés la Bernerie en Retz de Bretagne

Lundi 26/06/2017 je suis parti a la gare de Montparnasse  avec 8 des  amis du théâtre et avec madame Benedict. Le départ est a 9 h 50 arrivée 13 h 00. Le train TGV passe par la ville de Nantes et changement de TGV pour aller à la Bernerie en Retz de Bretagne .

C’est une bonne ville, très belle, il y a la petite mairie, le super marché, le commissariat de police, l’ hôtel de Nantes et le jardin . Les vacances sont très magnifiques et les amis rigolent et mangent et font les comiques ensemble . C’est un bon jour et une bonne occasion  de la vie . La maison reste a côte de la plage et d’une église.  Les amis de théâtre sont sortis pour visiter le centre de la ville et la plage . On mange ensemble à table et on nage ensemble,  prend les photos souvenirs .
Le mercredi 28/06/2016 le réveil est à 9 h . Je suis sorti de la ville pour prendre la vidéo. A 11 h petit déjeuner, à 12 h j’ai nettoyé la chambre . 13 h 30 repas de midi, je prend les bagages, 14 h 30 retour à la capitale Paris, à 19 h 00 à la gare de Montparnasse parce que le train de la ligne de Nantes-Paris est en retard de 30 min. Ce sont de bonnes vacances pour moi et merci le groupe de théâtre et merci les Captifs de France .
Zahid    Noureddine    05/07/2017

Une journée mémorable…

Aujourd’hui, le 5 juillet 2017, nous avons eu une réunion avec tous les membres d’Antigel, qui ont passé une semaine ensemble à Houlgate.
C’était pour visionner pour la première fois un court métrage sur les activités et la camaraderie du 15 au 20 mai 2017.

La production était bonne et nostalgique. C’était une expérience mémorable pour revivre les jours que nous avons passés ensemble.
Bien que les jours aient été longs, nous avons chacun notre activité favorite et personnelle.

Le film était spécial, car il était consacré à la mémoire de Derek, qui n’est plus avec nous.

Nos condoléances à sa famille.

Ken.