Fuir l’Amertume…

Je revois encore souvent…, trop souvent…, ce jour de triste figure où ma mère s’en alla.
Et la sensation douloureuse que tout ne fut pas dit…
On est toujours en déficit, une fois qu’il est trop tard.
Et ce let-motiv qui ne nous lâche pas…

« J’aurai du lui dire. »…
Bah…

Et dire quoi?
Qu’on les aime?
Sommes-nous crus..?
Est-on sincères..?
J’entends encore la porte de l’appartement claquer…
Porte qu’elle ne revit pas, et qui, se fermant, résonna telle une déflagration.
Du reste c’était ça…
La porte lui donnait le coup de grâce.
Deux ans…
Vingt-quatre mois d’errance, d’hôpital en hôpital… de laboratoires en laboratoires…
Mince de circuit touristique…
Et pour finir la mort en direct…
Des rencontres aussi… Des êtres passionnés…, passionnants…, compétents…, disponibles…
De sombres connards aussi…, et heureusement encore…, rien de plus mortel…,que la monotonie!
Et je venais de donner !!

bosco57

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :