Parcours…

Je pérégrine toujours… Je bats le pavé parisien (il ne m’a pourtant rien fait… cet ancien concasseur de C.R.S),
Je prends la température de la rue…, (il me vient parfois des velléités de thermomètre), or…
quel que soit le climat, elle reste grise, morne et taciturne..!

« Il faudrait un Baudelaire pour faire éclore quelques fleurs
en ce jardin de tant de maux! »

Bosco57

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :