Cinq jours qui changèrent… (La Ferme…)

Que d’aucuns n’aillent surtout pas se méprendre, en décelant dans ce titre une quelconque injonction grossière et injurieuse… (Encore que le silence soit bien souvent salutaire.) Non! Ce titre n’enjoint à personne de « la mettre en veilleuse », il ne fait qu’ouvrir un compliment mérité adressé à un personnage aussi attachant que haut en couleur et qui compte parmis les plus diserts qu’il me fut donné de rencontrer. J’ai nommé: « Eric le fermier. » A trop parler, il arrive bien souvent de voir l’assistance se lasser… Rien de tel avec Eric, il passionne, parce que passionné, l’abondance de ses mots capte toujours l’intérêt de son auditoire. Amoureux de son métier, l’homme ne pleure pas sa peine (ses mains calleuses sont là pour le clamer à quiconque oserait en douter!) et entend faire partager à l’hôte de passage toute l’étendue de son savoir faire. Emaillant son discour didactique de quelques questions simples, s’amusant aussitôt de la gêne grandissante de l’interlocuteur bien incapable de fournir la moindre réponse. Désignant un arbre éventré, aux entrailles aussi vides qu’un squelette dans l’amphithéatre de la Sorbonne, il pose la question fatidique: « Est-il mort où vivant? » Fascinés que nous l’étions par son ventre vide, nous avions totalement négligé de regarder son sommet, où trônait toute une ramure fière de ses feuilles et de ses fruits et nous nous empressâmes de lui fournir, tout de go, la mauvaise réponse: « Il est mort, bien sûr..! » Un citadin n’est qu’ un citadin!

Eric le fermier continua à nous faire les honneurs de son domaine, nous présentant les bêtes qui le peuplent… Veaux, vaches cochons, sans oublier l’âne et les poules… Tous et toutes présentaient la même caractéristique: ils affichaient une sérénité à toute épreuve, ne daignant même pas s’offusquer de nous voir nous approcher d’eux. Que voulez-vous..? En cet asile, ils sont heureux, détendus… et respectés. Voilà toute la différence… La production est d’autant plus abondante quand l’amour y préside..!

Bosco57

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :