Archive | Histoires RSS for this section

Le château qui n’existe plus

Ce château c’était le luxe, c’était le château de quelqu’un qui ne veut pas beaucoup partager avec le peuple français. ce château il était beau, magnifique ! Le prince s’y promenait, et la reine, et les princesses, et les neveux du roi.
On y trouvait des meubles, des carrosses, … et beaucoup de chevaux. A l’époque les rois vivaient avec des chevaux.  Ils chassaient les animaux pour s’amuser pas pour manger !
Désormais il n’y a plus de château. Autrefois il était là. Bien construit, bien terminé …C’est un mystère.

Pourquoi le château n’est plus là ? C’est la guerre contre le roi : de gens ont voulu empoisonner le roi. C’est une vengeance, c’est l’acte d’un fantôme ! Est-ce que  c’est pour dire : ‘je suis plus fort que le roi ? je suis très puissant …?’. Avec le roi, une seule bouche parle. mais le peuple, au final, est plus fort que le roi.
Pour cela il a fallu passer par une personne de confiance, proche du roi, très proche : le lieutenant supérieur des gardes du roi. Il a mis du poison pendant le festin du déjeuner, pendant une journée très particulière, avec une grande fête, celle de son anniversaire de soixante ans.

Pourquoi cet acte ? Mystère…

C’était peut-être par jalousie, parce qu’il voulait prendre sa place ?…
Ou par rapport à une vengeance, car sa grand-mère a accouché d’un enfant qui aurait dû être un roi – le roi oublié.

Le roi se promenait dans une autre ville, et il rencontre une femme très élégante – qui ne sait pas que c’est le roi. Elle ne sait pas qui il est car le roi ne le dit pas pour la protéger. Ils ont eu un enfant, mais elle ne l’a pas dit au roi. Il l’a finalement appris et il lui a donné de l’argent discrètement pour bien éduquer son fils car elle avait coupé les ponts. Mais quand il a grandi cet enfant, il a voulu être roi à son tour et prendre la place du roi. Il voulait changer le monde. mais il n’a pas pu.
Plus tard, son fils est devenu le lieutenant supérieur des gardes du roi. Alors il  tue le roi en l’empoisonnant.
Dieu, en colère de voir cet assassinat, a fait brûlé le château et le lieutenant des gardes avec.

Guoen

 

Publicités

Fuir l’Amertume…

Je revois encore souvent…, trop souvent…, ce jour de triste figure où ma mère s’en alla.
Et la sensation douloureuse que tout ne fut pas dit…
On est toujours en déficit, une fois qu’il est trop tard.
Et ce let-motiv qui ne nous lâche pas…

« J’aurai du lui dire. »…
Bah…

Et dire quoi?
Qu’on les aime?
Sommes-nous crus..?
Est-on sincères..?
J’entends encore la porte de l’appartement claquer…
Porte qu’elle ne revit pas, et qui, se fermant, résonna telle une déflagration.
Du reste c’était ça…
La porte lui donnait le coup de grâce.
Deux ans…
Vingt-quatre mois d’errance, d’hôpital en hôpital… de laboratoires en laboratoires…
Mince de circuit touristique…
Et pour finir la mort en direct…
Des rencontres aussi… Des êtres passionnés…, passionnants…, compétents…, disponibles…
De sombres connards aussi…, et heureusement encore…, rien de plus mortel…,que la monotonie!
Et je venais de donner !!

bosco57

D’où viennent-ils donc ces martiens-là?

Quoi de plus agréable qu’une sortie au jardin, quand le ciel est clément, et que le soleil brille?

En compagnie de deux amis, du plus agréable commerce qui soit, nous devisions benoîtement sur un de ces bancs verts, naguère mis à l’honneur par l’ami Georges, dont l’usage lui paraissait devoir être l’apanage exclusif des amoureux… Nous goûtions la douceur de l’heure et de l’endroit, quand la quiétude réparatrice qui commençait doucereusement à nous envahir, nous privât subitement de son dictame salvateur par le surgissement frénétique de… »la horde sauvage ». Pour un peu, chacun de nous, aurait pu l’espace d’un instant se prendre pour John Wayne… Quatre-vingt têtes blondes(au bas mot) se ruèrent sur nous et nous cernèrent sans autre forme de procès… Il y en avait de tous côtés… Quand l’excitation généralisée des premières vagues se mit à faiblir quelque peu, quelques éclaireurs de cette meute de guerriers sur le sentier de la guerre, plus audacieux que les autres, vinrent se livrer à de courageux travaux d’approche. Nous avions à faire, n’en doutons pas, à des professionnels du renseignement…

Ces braves guerriers, conscients du caractère quasi-sacré de leur mission, se mirent en devoir de nous interroger , nous nous rendîmes instantanément compte qu’il était vain, face à de tels professionnels de celer plus avant la vérité… La question nous injecta toute sa charge de candeur naïve:

– de quel pays vous venez ?

Il était manifeste et même évident que trois ostrogoths de notre acabit, ne pouvaient décemment pas faire partie des autochtones…

Le moindre étonnement, le plus infinitésimal atermoiement de notre part, eut été ressentis comme des incongruités indignes et intolérables de l’élite résidentielle de l’endroit…

… ressemble-moi où je perds mes repères!

BOSCO…

Les Souvenirs Précieux ( Rome )

Depuis mon retour de Rome je n’ai pas pu oublier cet événement qui m’a bien marqué. C’est incroyable je n’arrive pas a m’empêcher de regarder les photos prises,  ces frissons et sentiments, les souvenirs des personnes avec qui j’ai participé, et surtout la personne qui m’a permis de partager ces moments de prestiges MERCI.

Trois semaines avant tout mon entourage parlait d’aller voir le Saint Père ( le pape ), au point de devenir jaloux. Vraiment jaloux de mes amis . Mais  je me suis dit les beaux jours viendront, il faut penser à autre chose, la vie continue . Un matin  du 09/11/2016, comme d’habitude je passe prendre mon petit déjeuner. Ce jour n’était  pas comme les autres jours, le responsable de l’établissement était arrivé avant nous pour proposer aux usagers qui veulent partir à Rome, et c’est comme ça qu’il ma choisi pour partir au pèlerinage. Quelle belle chance ! Et je tiens à remercier ces honorables bénévoles qui nous ont aidés …

Le soir nous nous regroupons au point fixé par Fratello à la gare de Lyon, pour nous remettre le programme et les différentes consignes concernant cette démarche spirituelle . Après avoir reçu les consignes et des objets, j’ai commencé à prendre des photos de mon groupe : leurs visages sont illuminés, joyeux, heureux…Là je me rends compte de la valeur de cet événement, et surtout, de voir mes connaissances personnelles qui étaient très contentes et surprises de me voir participer. Le plus impressionnant c’est de voir toutes les associations regroupées qui forment un seul homme.  A l’approche du départ les pèlerins se saluaient, s’embrassaient. Dès l’annonce du train de nuit, chaque association se dirige vers son  wagon …

Louis

 

3500 Fratellos a Rome

SONY DSCSONY DSC3500 personnes en situation d’exclusion sont invitées par le Pape François au Vatican en Novembre 2016.
En 2014 le Pape François avait invité les gens de la rue de plusieurs pays d’Europe.
Le Pape François nous reçoit en audience de bienvenue tous ensemble, des grands témoignages ont eu lieu, témoignage d’un garde suisse, d’une religieuse aux USA au milieu des gangs, puis le témoignage de deux personnes de la rue.
Moment très intense, je peux donner la main au Saint père. Le soir a lieu une très belle messe, puis DODO, le voyage a était très fatiguant.
Lever super tôt, nous avant droit tous les jours a un grand petit déjeuner au camping, balade dans Rome puis visite de plusieurs églises toutes aussi belles les unes que les autres. Nous avons droit tous les jours aux pâtes, elles sont très bonnes   !!! Le soir  grande messe en français, tout prés du séminaire de France. Surprise, je suis invite au Vatican ! le Pape est là mais nous le laissons en paix. Nous mangeons très bien et le vin est bon, mercis Saint père je n’oublierai jamais ces moments.
Dernier jour des Fratellos, messe a la Basilique Saint Pierre dite par le Pape François, à garder pour la vie … Puis Angélus, toute la place Saint Pierre est remplie, nous allons au restaurant, et toujours des pâtes, puis départ vers la gare .
J’ai vécu des moments très forts personnellement car je suis chrétien, j’espère avoir la chance d’y retourner.
Une grande phrase du Pape; je veux une église pauvre pour les pauvres, et c’est vous qui allez m’aider.
Lorenzo.

PS: je pense que tous mes frères fratellos seront d’accord avec moi. Nous vous invitons à venir chez nous a Paris et passer des moments aussi intenses que nous avons passé auprès de vous a Rome. Mon numéro de téléphone est 0753134445. J’espère avoir de vos nouvelles très bientôt, aussi comme vous je suis née un 17 décembre, je vous souhaite un joyeux anniversaire. Que le seigneur vous bénisse.

SONY DSC

 

Born to be wild… partie 2

Bien le bonjour, fidèle lecteur de ce blog, je fais suite à un de mes très vieux articles qui date du 19 novembre 2014, presque 2 ans. C’est donc une carte postale de San Francisco que je t’envoie.

unnamed
En 2008, j’avais passé 7 semaines en Californie et de ces dix jours inoubliables qui m’ont marquées à vie avec mon parcours entre la Californie et le Nevada. Cette fois-ci, direction l’Arizona, je ne disposais pas du même temps cette année, donc la distance fut plus courte, mais le plaisir toujours aussi fort.
Départ du sud de L.A, on longe la splendide côte jusqu’à San Diégo, puis cap à l’est, Pine Valley, Yuma et son légendaire 3 h 10, Phoenix, puis cap au nord. Flagstaff et enfin retour à l’ouest vers Bakersfield, avant de regagner le sud de L.A
J’ai rencontré une fois de plus pas mal de personnes durant ce périple , notamment d’autres charters que ceux de notre club qu je n’oublierais jamais, malgré la distance qui nous sépare »We are a band of brothers ».

100_0193

 

Je vous laisse donc, fidèles lecteur, bonne semaine et à bientôt.

達人 アントホニ

La Bagagerie d’Antigel

Moi j’ai trouvé l’association la Bagagerie d’Antigel ouverte et humaine. Elle présente beaucoup de services aux gens qui ont besoin de ça; surtout les gens qui n’ont pas de logement. Ces services sont nombreux; par exemple elle garde les affaires des usagers en permanence et leur propose un petit déjeuner léger avec du café, du thé, Nescafé, du lait, du sucre, du pain, de la confiture, et des fruits.
Il y a aussi un espace pour changer ses habits et pour se raser. Elle propose aussi des voyages sportifs et paie toutes les dépenses : de résidence, pour manger, boire et les billets de transport aller-retour. Et elle les fait participer aux activités collectives avec les autres.
Il y a beaucoup de bénévoles, des hommes et des femmes qui proposent ces services aux usagers avec plaisir et sans hésitation ! Moi je dis merci à tous les bénévoles de bon cœur, et je dis merci à tous les responsables de cette association, surtout à Mr Pierre, le président. Et je n’oublie pas les partenaires Mr Hervé et Mr Claude de Montparnasse Rencontres.

Mahmoud Sakher

YOUSSOUFIA

L’histoire de la ville a commencé en 1931. La ville du phosphate portait le nom du professeur français louis gentil, phosphate qui reste toujours la principale source économique de la ville de Youssoufia. Ce gisement est classé deuxième en importance au Maroc.
La ville de Youssoufia est dans la région de Marrakech – safi, elle est située au milieu du Maroc, à 60 km de Benguérir, et à 90 km à l’est de Safi, 100 km de Marrakech, 230 km au sud de Casablanca. Son code postal est 46300. Car il y a 3 endroits nommés Youssoufia au Maroc : Youssoufia de Barchid, là d’où vient l’équipe de première division de football, et aussi un quartier près de Rabat, puis la ville de Youssoufia-phosphate, celle dont je vais vous parler.

144_okuda-2016---11-mirages-to-the-freedom---youssoufia-morocco-7

Moi, jeune homme né dans la ville de Youssoufia, pas loin de la plage, à 60 km de Safi. Il y a au centre de la ville la Jivac, avec de la musique, des artistes, et des commerces, les collèges, le centre de formation professionnelle, l’ hôpital de l’État et l’hôpital privé. Il y a aussi l’hôpital des agents profesionnels du phosphate – OCP, Office chérifien des Phosphates. Mais il y a encore la piscine de natation, la gare de trains, les jardins publiques, et des restaurants, des hôtels, le marché de poissons, avec aussi des fruits et des légumes, de la viande et même des vêtements, des patisseries, boulangeries… La gare de transport avec les taxis blancs, les trains de SNCF nous amènent à Casablanca. A côté de la ville il y a beaucoup de forêt avec des arbres hauts, des grands eucalyptus. L’administration est là également : le commissariat de police et les gendarmes civils ou de la Brigade, le tribunal de juge familial et tribunal de l’Etat.

236624Photochr362
Beaucoup de cafés sont tous collés les uns à côté des autres dans la rue de kachkate. Kachkate c’était le nom de Youssoufia quand c’était juste un port, après, avec le développement du phosphate, les gens sont venus s’installer et c’est devenu une ville.
Et il y a encore beaucoup de choses …

Monsieur Zahid Noureddine le 11/05/2016
merci valérie

1405bf324edc42652a7cab0b835e586c_thumb_565