Archive | Le Coup de Gueule… RSS for this section

Autodérision… globale.

« Le monde n’est décidément qu’une vaste entreprise à se foutre du monde »(L.F Céline).

Sans compter qu’il ne cesse de tourner en rond, le monde…, n’entendez pas, par là, qu’il « tourne rond », le monde… Non..! Pas plus que les existences d’un nombre toujours plus croissant d’entre nous .

Il marche à côté de ses pompes, le monde… et les malheureux qui sillonnent les rues de la capitale, les phalanges chargées de ballots toujours plus pesants, voient les leurs se désolidariser de leurs orteils chaque jour davantage. Mais ce n’est pas pour ça qu’il ralentira sa marche infernale, le monde… Ce n’est pas demain qu’il mettra un frein à sa marche erratique, le monde…

Il est en pleine forme, le monde. Il est en crise, mais pour aggraver son diagnostic, il ne manque jamais d’énergie, lui qui pourtant en cherche partout et désespérément… Pour courir à sa perte…, pour aller dans le mur…, il est toujours alerte, même s’il n’en entend aucune, le monde… Ce n’est certes pas lui qui souffrira des pieds. Aucune douleur ne semble pouvoir le ralentir, aucun signe avant coureur ne parait pouvoir l’alerter en quoi que ce soit… Il ne sait pas qu’il est malade et se désintéresse des pertes et des cadavres qui viendraient à joncher les ornières de sa route…

Il vend, il achète, il échange et renforce son bas-de-laine, en se contrefichant de savoir s’il vous blesse, s’il vous tue… où pis encore.

Il peut ne vous tuer que plus tard, bien plus tard, quand il aura fait en sorte de vous ôter tout espoir… mais vous pourrez mourir tranquille… Il n’aura plus rien à tirer de vous!

Jésus chassa les marchands du temple… et puisqu’Il se trouve être partout… Son Temple…, nous sommes sept milliards à être dedans (financiers et banquiers compris), et à user de la liberté qu’Il nous laisse…

Qu’Il fasse en sorte, que nous en usions en pensant d’abord, à celui qui est là, tout à côté de nous : l’autre !

Bosco57

Publicités

1945/2015, la crise du logement en France

Bien le bonjour, fidèle lecteur, encore quelques minutes de mon temps filant comme le lapin d’Alice, pour vous soumettre l’analyse de cette crise que l’on nous présente années après années comme une plaie de notre société moderne.
Remontons dans le passé, en 1945, la France est libérée, les actualités de l’époque nous présente une population dans la joie et l’allégresse, mais la réalité est toute autre, la carte postale est belle, soit, mais les tickets de rationnement sont toujours présents, les portions alimentaires vont même se réduire encore dans les années qui vont suivre. Cette France est surtout stigmatisée par les bombardements, les infrastructures sont retournés au Moyen Âge, et les habitations aussi touchées, toute une tranche de la population se retrouve sans toit. Les chiffres sont effarants, 45% des logements sont surpeuplés (dont près de 30% en surpeuplement critique) et 10% de la population vit dans des locaux totalement insalubres. Les habitants de ville comme le Havre errent de maisons vides en maisons vides à chaque retour des anciens occupants. En 1945, l’État prend quelques timides mesures pour tenter de remédier à la pénurie de logements, notamment la construction de 100.000 habitations provisoires qui dureront plus de 10 ans dans certains cas, comme les bases de l’US army qui ont quittés le territoire, et il faudra attendre 1953 pour qu’une politique du logement voit le jour.
Cette année en précède une autre, 1954 et l’appel de l’abbé Pierre suite au décès du 3 janvier 1954, du petit Marc, mort de froid à la cité des Coquelicots à Neuilly-Plaisance. Là nous changeons d’ère, de celui de la reconstruction est venue celle de la construction, les ZUP (les Zones à urbaniser en priorité créées par décret du 31 décembre 1958) sortent de terre, avec 2,2 millions de logements réalisées en moins de  15 ans.
Avec le milieu des années 60 arrive la production de masse, qui durera 10 ans, puis marquera un coup d’arrêt brutal suite à la crise pétrolière de 74. Dans les années qui suivent, la notion sociale s’accentue, mais la réalité est tout autre, depuis 40 ans le nombre de logements sociaux  ne suit pas l’évolution de la population Française, avec en parallèle une augmentation galopante des prix de l’immobilier, pour au final en arriver à la situation actuelle.
On se rend compte que dans les faits nous ne faisons que payer le manque de décision politique, non pas depuis 10, 20 ou 30 ans, mais depuis plus de 70 ans.
La seule décision rapide qui ait été prise depuis quelques mois consiste à répartir 10.000 migrants massés à la frontière franco-Britannique de Calais. Il existe donc des possibilités d’urgence pour régler le mal logement en France et on peut se demander, sans tomber dans le populisme de bas étage auquel nous expose une partie de la classe politique Française, s’il ne serait pas judicieux d’appliquer la même méthode pour les 141 500 SDF qui errent dans nos rues.

Je te laisse donc, fidèle lecteur, bonne semaine et à bientôt.

達人 アントホニ

 

L’ humanitarisme face à l’humanisme dans la société

Bien le bonjour, fidèles lecteurs de ce blog, je prends ici quelques minutes pour vous présenter un extrait d’une intervention que j’ai été amené à réaliser il y a quelques temps déjà dans un cercle de réflexion sur notre société. Le sujet, l’humanitarisme face à l’humanisme dans la société m’est très cher et je tiens à le partager.
Petite précision, je vous passerais mon introduction et une partie de la conclusion pour des raisons de facilité de lecture et je précise qu’un passage n’est en rien destiné à la lectrice principale et grande manitou de ce blog. Pour moi, la sensibilisation à l’art n’est en rien du barbouillage.

« Trop souvent, la cause humanitaire, en particulier dans son action au sein même de notre société se révèle plus destructrice que constructive, marginalisant et désocialisant ceux que nous appelons désormais sans abris.
Si tel n’était pas le cas, comment jugerions-nous les actions menées au cours de ces trente dernières années au vue de la situation actuelle ?
Le 22 novembre 1993 était créée le samu social, annoncé comme la solution au problème, hors le nombre de sans-abris à augmenté de 84% entre 2001 et 2012 ; mais aussi l’action menée par les associations dites de terrain que je ne nommerai pas, dont l’action ne consiste, en guise d’insertion, à rien d’autre que de faire faire du coloriage et jouer aux petits chevaux à ceux qu’elles sont censées aider.
« L’homme est le terme unique d’où il faut partir et auquel il faut tout ramener. », disait Denis Diderot, hors l’humanitarisme va à l’encontre de cette citation de notre illustre prédécesseur.
L’infantilisation au lieu de la responsabilisation, l’éreintement en lieu et place de la paix de l’esprit, mais aussi la stigmatisation au sein de la société, le tout apportant un pouvoir absolu aux structures dites charitables sur ces êtres humains, obligés d’obéir, allant à l’encontre de leurs natures profondes, effaçant progressivement toute identité.
Notre société a donc créé une sous-humanité et il est du devoir de tout humaniste de tout mettre en oeuvre pour que cela cesse.
Merci de votre attention »

Je vous laisse donc, fidèles lecteur, bonne semaine et à bientôt.

達人 アントホニ

 

C’est la rentrée et…

Bien le bonjour, fidèle lecteur de ce blog, c’est la rentrée et après une longue période sans accès aux médias Français, c’est la déferlante, un raz de marée d’informations.
Pour commercer, les sujets qui fâchent, c’est la rentrée et le seul sujet dont il est question, c’est la sécurité des écoles, avec vigiles, exercices d’intrusion et tout le tremblement, pas d’instruction, seul sujet véritablement important en ce 1er septembre, Nice ma rattrapé un soir de 15 juillet dans le désert et cela semble être devenue une norme de vivre comme mes grand-parents en zone de guerre.
La deuxième, je ne fais pas le lien entre les deux, c’est ce débat qui semble agiter la classe politique française depuis quelques semaines et qui semble sensible ces derniers temps, le « burkini ».
Vis-je bien dans le pays du siècle des lumières, des Diderot, Voltaire et de la Marquise de Lambert ?
Notre classe politique devrait monter au créneau contre ce nouvel ordre moral qui émerge, ce débat n’existait pas purement et simplement il y a encore quelques années, revendications et comportements religieux de plus en plus outranciers prennent le pas sur ce qui fait l’identité politique et culturelle de la France.
La bonne nouvelle, il en faut une tout de même, est scientifique, c’est la découverte d’une planète dans la zone habitable de son étoile par les télescopes de l’ESO, à quelque quatre années-lumière de notre Système Solaire se trouve Proxima du Centaure et qui se trouve à proximité d’une paire d’étoiles très brillantes appelée Alpha Centauri AB avec une terre, baptisée Proxima b, qui effectue chaque 11 jours une rotation complète autour de son étoile hôte, dont la couleur rouge témoigne de la faible température de surface. Cette planète rocheuse est dotée d’une masse légèrement supérieure à celle de notre Terre et caractérisée par une température compatible avec la présence d’eau liquide en surface et donc potentiellement compatible avec la vie.

Je te laisse donc, fidèle lecteur, bonne semaine et à bientôt.

達人 アントホニ

Les plats cuisinés bien Français : Mangez avant de lire !…

L’actualité s’est faite souvent l’écho de « scandales » concernant les plats cuisinés. On se souvient notamment de l’affaire des « lasagnes au cheval », la fameuse histoire de la viande de cheval emballée et vendue en lieu et place de la viande de bœuf. Cette affaire de pseudo tromperie, qui en tant que telle n’en était pas réellement une, comme expliqué ci-dessous, a cependant mis en lumière d’autres faits, bien plus scandaleux mais qui bizarrement, sont passés presque inaperçus !

Tout d’abord, revenons à l’origine de l’histoire des lasagnes à la viande de cheval : Suite à son entrée dans l’Union Européenne, la Roumanie, qui vivait encore au 19e siècle avec d’innombrables charrettes à chevaux, s’est vue contrainte d’abandonner ce très ancien mode de transport, et se mit enfin à l’automobile, aidée en cela par Renault, qui a commercialisé sa fameuse Logan a des prix accessibles aux citoyens Roumains.

Ils ont alors vendu en masse leurs chevaux, et ainsi, des dizaines de milliers d’animaux ont envahi le marché de la viande, provoquant une forte baisse des cours… Mais pourquoi je parle d’une pseudo-tromperie ?  C’est très simple : Une tromperie est, en général, crapuleuse. C’est à dire commise dans le but d’escroquer. Or, en France, la viande de cheval est reconnue comme étant très bonne.  Le consommateur n’était donc pas volé sur le strict plan de la qualité. Reste bien sûr les adorateurs du canasson, aussi choqués que si on avait fait manger du chien à Brigitte Bardot…

Le scandale caché que je vous révèle est celui-ci : La viande des «plats cuisinés tels que F… et bien d’autres », c’est de la m…
Oui, je vous annonce le scoop, la viande utilisée pour des plats cuisinés « au boeuf » est peut-être 100% boeuf, mais par contre, elle n’est absolument pas faite avec de la viande 100% muscle ! C’est pourtant ce que vous avez l’habitude de manger quand vous achetez du bon steak haché chez votre boucher habituel, dont vous aimez tant la qualité puisque vous le préférez souvent aux portions de viande du supermarché…
Non, la viande utilisée pour les plats cuisinés est composée « de déchets de viande, d’os, et de collagène… »
(Voir photo ci-dessous : Un article paru dans le journal Le Parisien).

Article-Findus
Dites-moi, braves consommateurs, quand vous achetez des plats cuisinés qui vous permettent de manger équilibré, ne voulez-vous pas manger de la viande de même qualité que si vous aviez cuisiné vous-même ?… Auriez-vous fait ce plat avec des restes de différents types de viandes, ou pire, avec des parties de l’animal (os, gras, etc…) qui n’auraient jamais pu être vendus en tant que tels dans le commerce ?…
Eh bien, c’est malheureusement le cas !  Aucune norme ne contraint les industriels à indiquer, non seulement l’origine de l’animal, mais surtout, de quelles parties de ces animaux il s’agit, et quelle est la composition exacte des viandes vendues !…
Voilà un autre méga-scandale complètement ignoré depuis des années…
Pauvres Français, vous qui étiez si fiers de votre gastronomie et de vos chers plats cuisinés !
Vous mangez déjà de la véritable m… et vous ne le saviez même pas… Bon appétit !

Jimmy BARTHEL