archive | Meilleurs moments RSS pour cette section

Disneyland parc

Départ  9h,  nous sommes arrivés  à Disneyland à environ 10 h 30, et  finalement entrés seulement à midi. On a validé tranquillement le ticket – merci Marie et les autres ! Puis nous nous sommes baladés, nous avons regardé autour de nous; des touristes, des oiseaux, des canards, des poussins qui flottent sur l’eau et le paysage de Disneyland presque superbe – pas autant que la nature.

Ensuite nous sommes  montés dans un grand bateau (de style ancien comme celui de Titanic) pour faire un tour de l’île : le paysage était magnifique, avec une île de volcans, … Un paysage très naturel. Un pêcheur de style ancien  attend le poisson, ou fume une cigarette, un grand chien gardait la maison et surveillait partout …
Après  nous avons étés dans une maison hantée.  On a attendu longtemps dans une petite pièce de la maison hantée, puis on descend tout en bas, et tout à coup la porte s’ouvre ! On va suivre le guide dans un petit train : il y a des cercueils à moitié ouverts avec des morts-vivants qui veulent attraper quelque chose , des fantômes, des sorcières, des vampires … La maison hantée fait peur à tous les gens ! Heureusement ce n’était pas la nuit !!

Ensuite on a cherché sur une île la maison des robinsons, on a eu du mal à la trouver cette maison, elle était dans un arbre – factice. L’arbre est grand et c’est là où vivent les robinsons, leur maison est suspendue dans le vide, accrochée aux branches de l’arbre. C’est joli une petite maison suspendue dans un arbre, on doit bien y vivre, totalement libre, en harmonie… Il n’y a personne qui dérange. Et on voit qu’ils y mangeaient bien, avec des fruits énormes !

Ensuite, on va aller dans le train de la mine : la  sensation est très forte, on y a fait un looping ! Et le train passe des virages qui serpentent à toute vitesse, comme une fusée ! c’est impressionnant !!! J’ai bien aimé bien cette sensation.

Ensuite on fait le Star Tour dans l’espace, après une longue queue d’une heure. On est dans un vaisseau spatial, une hôtesse nous dit d’attacher nos ceintures, regarder les consignes, et on voyage dans l’espace pour un bon moment. Ça aussi c’est impressionnant, et j’ai bien aimé. C’est comme dans un rêve, inoubliable.

La journée c’est bien passé, nous sommes très contents.
Merci beaucoup à tous !

Guoen

Voyage a Houlgate

Voyage a Houlgate le 15 mai,  arrivée à 10h. J’ai été content de découvrir la Normandie, ses chaumières splendides et ses côtes maritimes que je ne connaissais pas. Arrivé à Houlgate et son centre sportif de 12 hectares, que j’ai découvert par la suite, en randonnées et footings ; splendide !
Par la suite, j’ai découvert ses infrastructures sportives : tir à l’arc, volley, stade, … Il y a aussi la ferme-centre équestre où nous sommes montés à cheval, à l’intérieur, à l’abri de la bourrasque ! On y a découvert cet animal de 700 à 800 kilos, énorme dinosaure, que j’ai finalement réussi a dompté, et qui est un animal d’une douceur incroyable si on lui fait comprendre qu’on l’aime bien et qu’on a pas peur …
J’ai beaucoup aimé le lounge côte avec ma combinaison de plongée : j’ai pensé que j’allais mourir de froid, dans l’eau jusqu’au cou, mais j’ai eu des sensations de chaleur !
Un mot sur le groupe  et mes collègues : tout s’est très bien passé, avec une grande camaraderie et une grande solidarité. Seul petit bémol qui m’a fait un peu de peine : l’accident de Ken et ses petites souffrances sportives.
J’ai constaté une chose : il n’est pas évident de vivre en groupe mais là tout a très bien fonctionné entre nous.
Un mot pour Léa, Djaffar et Aubin qui ont été très bien. La restauration était aussi très bien, la nourriture très bonne et variée.
je remercie les responsables d’Antigel et ‘Un ballon d’insertion’ pour ce séjour.

Toni, vivent les Normands !

RETOUR VERS LE PASSE ou les instruments de musique à l’époque baroque (1600-1750)

Aujourd’hui, le thème de notre sortie concerne la musique en FRANCE à l’époque baroque et notamment les instruments de musique de cette époque : clavecins, viole de gambe, angélique, théobre, vihuelas de mano (ancêtre de la guitare).
Louis XIV avait un Maître de musique et de danse qui, précisément, jouait de la vihuelas de mano montée avec cinq paires de cordes. Cette sortie constitue ainsi la suite logique de la sortie effectuée au Château de Versailles avec VALERIE. Nous partons donc à neuf heures en direction de la Cité de la musique.
Je voyage dans le métro sans anicroche et j’arrive à la station Porte de Pantin. En sortant, je vois devant moi le bâtiment du Conservatoire national supérieur de musique et de danse, mais ce n’est pas là que nous allons. Nous nous dirigeons en fait vers le Musée de la musique. Là, je découvre un véritable trésor d’instruments de musique anciens et notamment de somptueux clavecins du siècle de Louis XIII et Louis XIV.
Plus loin, je reste fasciné par un musicien qui joue de la théobre (un instrument de musique de la famille du luth). Son instrument est fait sur mesure en bois d’ébène, de palissandre et d’érable ondé (j’ai oublié de lui en demander le prix, mais je suppose que, comme les flûtes en or, cela doit coûter).

La visite est déjà terminée … Quel dommage ! Moi, je resterai bien toute la journée au paradis des musiciens ! MERCI VALERIE.

 

STEPHANE

 

COMME QUOI !!!

Comme quoi la vie vaut vraiment la peine d’ être vécue, même si quelque fois, elle nous semble être un fardeau. Mais ne nous attardons pas sur ce malentendu, si je puis dire. A vrai dire, enfin de mon point de vue, je pense que souvent on passe à côté de son essentiel. L’essentiel, un bien triste mot lorsque il est employé comme on utiliserait un pot de fleur sans fleur. Personnellement  je préfère les fleurs dans leur milieu naturel. Par moment, se confronter à soi même c’est peut être le moment de retrouver son milieu naturel, et donc pour certain de se retrouver, et peut-être l’occasion de ne plus se cacher derrière le seul arbre qui cache la forêt, et se poser les vraies questions qui apporteront sûrement les bonnes réponses, qui feront avancer ou donneront un sens a votre vie. Mais ne croyez en rien en ce que je viens d’écrire ce ne sont que des sornettes, pour les personnes en mal d’affection. Croyez en vous, ne vous découragez pas, battez vous, ou bien c’est la vie qui vous battra, à base de fardeaux comme vous n’en avez jamais portés.
Tous ça pour dire qu’aujourd’hui j’ai passé une excellente journée. La bien aimée Valérie, nous a envoyé dans les airs. Je me suis éclaté, à regarder mes amis se confronter à eux même, comprenant que lorsque le moment de se jeter à l’eau est arrivé, et bien comme disait un grand moine Shaolin, on se rend compte que l’eau ça mouille. A bon entendeur salue ….

Kouache Abderrahim

Concert au musée du quai Branly jacques Chirac de Paris

Le jeudi 30 mars 2017  je suis sorti avec mes amis et l’animatrice . Départ à 18 h, entrée à  19h30, et c’est fini  a 21 h . J’ai  regardé  la danse des sud-africains, le groupe s’appelle PHUPHUMA  LOVE MINUS. C’est un journée magnifique, la première fois que je voyais de la danse et des chants de sud-africains, et un spectacle à Paris en France. En même temps que le groupe de Phuphuma chante avec la voix il fait des sons avec la bouche. Ils dansent tous de la même manière, avec les mêmes gestes, et tous ont le même style  avec le même vêtement de costume noir, une cravate, et les mêmes gants blancs, les mêmes chaussures noires bien cirées. Mais le chef du groupe a des vêtements blancs. Moi j’ai dansé bien  avec le groupe sur la scène, avec d’autres gens du public ! wouhaaa !!  C’est un bon jour avec mes amis, l’animatrice, les amis d’Abderrahim, et Anaïs .

ZAHID NOUREDDINE     le mercredi  12  avril 2017

Cité des Sciences

Le jeudi 23 mars 2017  je suis sorti avec des amis . C’était une visite à la Cité des Sciences à la Villette à PARIS, pour voir les sciences de la création de l’Univers. C’est une activité avec l’animatrice et des amis de La Bagagerie.

J’ai aimé le film que j’ai regardé à la Géode dans la cité des sciences. Le film raconte une histoire vraie d’une navette spatiale. C’est un film magnifique et  incroyable sur la création de l’hiver. L’écran était tellement grand que j’avais l’impression de rentrer dans le film.

 

 

J’ai  aussi visité la salle sur les technologies scientifiques qui présentent la création de l’Univers comme le système solaire,  la Terre qui tourne autour du soleil, la lumière du ciel, toutes les planètes: Mars, Mercure, Saturne, Jupiter, Neptune, Uranus, Terre, Venus. Il y avait aussi des outils numériques qui montraient la vie d’astronautes italiens, russes, américains, japonais.

J’ai vraiment adoré cette journée parce que ça m’a fait plaisir de passer du temps avec mes amis et l’animatrice. Nous avons mangé tous ensemble juste avant la visite. J’ai aimé la visite car c’était magnifique et que c’était la première fois que j’ai découvert comment fonctionne l’Univers. La science c’est passionnant !

 

ZAHID NOUREDDINE ,  le 5 avril 2017

Musée de Cluny

Il est inutile de hanter les salons de coiffures… dans le seul but de retrouver ses racines. On peut également, et bien plus efficacement, y parvenir en ne faisant pas du passé table rase… n’en déplaise à certains. Afin de mettre en application cette résolution et d’en recevoir les bienfaits, un groupe composé de membres d’Antigel est allé naguère au musée de Cluny… et put ainsi se familiariser avec les us et coutumes de la fin du moyen-âge, dans le cadre de la vie quotidienne. La charmante hôtesse que le sort et la divine providence nous allouèrent ce jour-là, mobilisa des trésors d’imaginations afin de donner le même sujet d’étude à nos attentions par trop fugueuses et dramatiquement individualistes: situé entre la fin du Moyen Age et les premiers balbutiements d’une Renaissance, dont nous ressentons encore de nos jours les spasmes. Comme les morsures d’une époque qu’il serait bon de ne pas quitter …

Bosco

 

Rien n’est fini dans la vie

Nous sommes allés voir une pièce de théâtre au Monfort à Paris 15è. Cette pièce parle de la mort de façon comique, un peu magique et imaginaire. Pas de morts réels, à la fin tout le monde meurt mais …pas pour de vrai.

On était censé voir la répétition d’un spectacle de rue. Au début, il y a une petite scène sur les trompe-la-morts, avec deux jumeaux pizzaïolos dans un camion à pizzas, qui font boire de la grappa à la mort venue en chercher un des deux. Elle continue à boire et finit par leur faire un bisou et s’en aller, comme complètement saoule. Alors la comédienne termine par un ‘J’ai la dalle’ qui nous montre que ce n’est qu’un personnage, un mauvais comédien.  Il y avait par exemple une marionnette géante, décalée et poétique, faite avec un échafaudage d’immeuble, réveillant joyeusement les esprits de la routine. Il y a beaucoup de bruit pour rien, un faux spectacle, avec de faux attentats, la mafia mexicaine, une langue espagnole plutôt créole, incompréhensible. On a vu aussi un spectacle d’ombres chinoises qui décrit l’histoire d’un parasol tueur. Une histoire écologique nous a été racontée par un lapin et un hérisson, sur le tri sélectif. Il y a aussi des chansons d’opérette qui font mal à la tête à force de cris trop forts. Une scène de meurtre à répétition sur le thème de ‘Qui a tué Philippe le metteur en scène ?’. Tout le monde a tué Philippe et passe aux aveux à tour de rôle. Mais qui est Philippe, quel comédien ? On ne sait pas, ça change tout le temps ! La répétition se termine normalement par un débat avec les spectateurs : mais les comédiens croient le théâtre vide, plus de spectateurs, il est 3 heures du matin ! Alors les comédiens veulent rentrer chez eux, mais quelqu’un arrive… c’est Philippe le metteur en scène, même si c’est une femme. Elle dit ‘continuez de faire le spectacle !’ A la fin presque tout le monde meurt, comme empoisonné. Le dernier, un homme habillé en femme, a prévu une corde et finit par se pendre après un long discours.

Je trouve ce spectacle presque génial. J’ai aimé les personnages : ils sont tous fous; madame Philippe avec sa voix très grave, forte, très sérieuse, et les costumes, pas trop chic… J’ai beaucoup rit ! Il y a beaucoup de surprises très rigolotes ! Comme un homme qui veut s’habiller en femme, pourquoi …?, la porte qui claque, on appelle un médecin dans la salle, avec tous ces accidents, et on en trouve un ‘oui, je suis médecin…’ le blessé meurt quand même, mais ça ne finit jamais ! On passe à un autre sujet. La mort, réellement, ça ne se passe pas comme ça. Ça, c’est le spectacle de la vie, avec beaucoup de joie.

Guoen