Archive | Sorties sans bagages RSS for this section

Réconciliation de Min Jung-Yeon

symphonie en blanc et noir
reflets d’une forêt de bouleaux sur un ciel platinium
plein d’images inattendues de nos reflets
donnant un sentiment lointain et nostalgique
et au même temps un air de liberté glaciale

Ramon

Santa & Arts Forains

Ce film racontait comment le père Noêl cherche des vitamines pour guérir ses lutins qui sont malades. Sinon pas de cadeaux pour les enfants cette année, parce que ce sont les lutins qui fabriquent les cadeaux.
Le père Noël doit descendre sur terre . Il cherche, passe par le toit du Moulin Rouge … Alors qu’il cherche dans une pharmacie il se fait arreté parcequ’il ne comprend pas qu’il faut payer ! Il se retrouve en garde à vue plusieurs fois, et la dernière il n’a plus de pouvoir ni de magie ni de forces : il est totalement déprimé.
Mais au final, il se retrouve dans sa hotte magique avec une petite fille, puis finit par sortir et retrouve ses pouvoirs : il retourne dans son pays avec une famille de 2 enfants , il guérit les lutins qui distribuent les jouets à la dernière minute !
C’est que de la magie dans ce film ! C’est un film comme un rêve. Les enfants peuvent rêver de rencontrer lepère Noël et les adultes aussi …

La visite au musée des Arts Forains a aussi été magique : pendant la grève on réussit à y aller, on a eu un bus qui s’est arrêté pour nous prendre, c’était l’anniversaire du chauffeur ! On a acheté des sandwiches, l’ambiance était très joyeuse !
Guoen

Visite de la Comédie Française à Paris

J’ai trouvé très intéressant de savoir un peu ce qui se passe à l’intérieur de la troupe, du théâtre. De comprendre que ce sont tous des gens très professionnels.

En vérité j’ai beaucoup aimé la mise en scène, le décors et l’ambiance dans la salle qui évoquaient l’époque où la cour et le roi ce sont amusés.

Ramon

A la Comédie Française avec Feydeau

La Comédie Française est plus qu’un théâtre c’est une institution !
Sinon le théâtre c’est bien mais c’est comme en voiture, faut pas être dans un angle mort, tous les théâtres ne sont pas disposés pareil … surtout quand on a de bons jeux d’acteurs!

La pièce : gentillet pour du second degré mais bien. Pour un quiproquos, (une paire de bretelles arrivées d’un hôtel galant), ça peut dérailler très vite, très loin ! Et c’est toujours d’actualité. A la différence que dans la vraie vie il peut y avoir des conséquences…

La Comédie Française est différente des autres théâtres : c’est comme Molière l’a créée, c’est avant tout une troupe.
A part les 3 coups qui ont disparu, et le souffleur, ce qui laisse place à l’improvisation.

Alain

Manga Tokyo à la Villette

C’était la visite d’une exposition sur la ville de Tokyo et son influence sur le manga.
J’y ai vu des extraits de films d’animation qui relatent des événements qui se sont produits à Tokyo depuis les débuts 1900 : incendie des années 1930’s, la deuxième guerre mondiale, Hiroshima, et la reconstruction de la ville. On a construit une autre ville sur la ville, Tokyo1, puis Tokyo2, Tokyo3, …
Les effets de la radioactivité ont inspiré la création du monstre gigantesque Godzilla, qui détruit la quasi-totalité de Tokyo. Dans son histoire, c’est un petit lézard qui a été affecté par la radioactivité, ce qui l’a fait grandir jusqu’à devenir un monstre.
L’armement moderne est ce qui a inspiré l’invention des robots gigantesques (dessin animé Evangélion).
J’ai vu aussi des planches et affiches originaux de films d’animation réalisés à Tokyo où on voit bien la ville…Comme autres médias il y avait des jeux vidéos qui se passent à Tokyo (Yakuza Zéro/ Jet Set Radio). Des personnages de mangas connus sont aussi utilisés dans la publicité, dans les commerces, avec des produits dérivés et de grandes sculptures à l’entrée des boutiques. Il y aussi un parc d’attractions avec des personnages géants comme le robot Gendam.
J’ai bien aimé cette visite, surtout les décors, parce que j’aime bien les mangas, depuis toujours : tout, les scénarios, les personnages, les dessins, …
Olivier

Mangas et Tokyo

Moi ce qui m’a le plus frappé c’est une immense maquette de Tokyo avec au dessus un écran de cinéma avec la diffusion d’extraits de différents mangas (dessins animés, jeux vidéo, etc…). Un jeux de lumière indique immédiatement le lieu ou le quartier ou se déroule l’extrait sur la maquette. Il faut savoir, que dans la majorité des mangas, les décors (parcs, immeubles…) sont réels. Certains le sont tellement, que la moindre échoppe vu dans un manga, vous la retrouverez à la même place lors d’un séjour à Tokyo. Les lieux les plus célèbres donnent lieux à des « pèlerinages ».

Certains mangas traitent sur le quotidien des japonais et suivent l’actualité, comme la crise économique des années 90. On peut suivre les personnages avec leurs problèmes de tous les jours donnant une certaine lenteur à l’histoire (ex :’ Juliette, je t’aime’): le personnage, mange, dort …, à la différence de mangas plus fantaisistes, avec robots, monstres, magie…

Le manga fait partie intégrante de la vie des japonais. La plupart d’entre eux sont suivis et attendus avec passion, tel des rock stars certains personnages sont adulés, notamment ceux concernant les groupes de musique.

Dominique

avion manga

Musée de la carte

Nous sommes allés visiter le musée de la carte à jouer.
On a découvert avec le guide un musée à 2 étages, d’un espace assez grand, tout est propre, bien organisé.
On a d’abord découvert des cartes anciennes et une carte pour les princes et les princesses avec de l’or, datant d’environ 1400. Les princes ont voulu faire fabriquer un jeux de cartes uniquement pour eux. On a vu également les tampons, et comment on fabrique les cartes comme des billets, comme de l’argent. On a aussi découvert que Napoléon a totalement supprimé les images différentes pour les remplacer par une seule : avec roi, dame, valet, plus les chiffres, et comme familles trèfle, pique, cœur, carreau, comme actuellement. Avant il y avait des images inventées beaucoup plus jolies, des figures avec des tenues beaucoup plus chic, des chevaliers par exemple, avec des armures qui tiennent un signe, un symbole …
D’autres pays comme l’Inde ont des cartes rondes, on a vu aussi des cartes japonaises un peu comme des tarots, avec beaucoup de dessins, il n’y a pas de chiffres, et des cartes de divination pour dire l’avenir.
Ce qui m’a le plus marqué c’est qu’on a joué ensemble avec 3 tables ! Je n’ai pas de chance pour gagner, alors j’ai perdu beaucoup d ‘argent !! On s’est bien amusés, tout le monde était content.
Guo

A la découverte des jeux de cartes

Chacun de nous a joué ou joue toujours à des jeux de cartes, mais pourquoi alors, d’où vient cette habitude dans nos sociétés ?
C’est pour cela que nous sommes allés visiter le musée de la carte à jouer, pour en savoir plus…On apprend, entre autre, que s’étaient les gens riches de la société qui s’ennuyaient durant les longues soirées de leurs vie paisibles. C’étaient des cercles plutôt fermés où on commence à pratiquer les jeux de cartes. Dans chaque coin du monde entier, les jeux ont eu des propriétés différentes, mais toujours avec pour objectif de passer son temps libre dans la joie et l’amusement. Très vite on s’est aperçu que l’on peut apprendre à travers le jeu… Ainsi les jeux de cartes sont devenues un moyen d’apprentissage très efficace tant pour les adultes que pour les enfants…Avec le temps les jeux se sont démocratisés et sont sortis des cercles aristocratiques. Les jeux de cartes sont devenues tellement populaires qu’il fallait simplifier les règles du jeu et leurs apparences, surtout a l’Époque de Napoléon. Les rois de France ont même essayé a plusieurs reprises de taxer les jeux…mais en vain!
L’incognito