archive | voyage artistique RSS pour cette section

LA MONTAGNE

C’est pas homme qui crée la montagne, on la découvre.

La montagne c’est l’odeur des fleurs, de arbres,
la mélodie des couleurs des saisons, en altitude.
C’est pas homme qui crée la montagne, on la découvre.

On se promène en pensant à autre chose ,
la marche c’est un bon bol d’air.
C’est pas homme qui crée la montagne, on la découvre.

Pendant la sieste, on pense à autre chose que la ville.
C’est pas homme qui crée la montagne, on la découvre.

Les bruits étranges de la forêt, le vent qui fait bouger les feuilles,
les oiseaux qui font du bruit; la montagne est étrange.

C’est pas homme qui crée la montagne on la découvre.
C’est pas homme qui crée la montagne on la découvre.

MARIO

L’art numérique

Bien le bonjour, fidèle lecteur de ce blog, quand art et technologie se rencontrent.
Tout débute en 1950, lorsque Ben Laposky, mathématicien et artiste américain, crée les premières images dites électroniques sur des ordinateurs analogiques à partir d’oscilloscopes et en 1951, avec  Yamaguchi Katsuhiro qui créa avec un groupe d’artistes le Jikken Kobo, l’Atelier Expérimental,
proche de Breton et de Duchamp.
Est désigné « art numérique » tout art réalisé à l’aide de dispositifs numériques – ordinateurs, interfaces et réseaux. La complexité des algorithmes mathématiques, alliés la technologie, permettent aujourd’hui d’obtenir des formes, des couleurs et des effets qu’il serait difficile d’obtenir naturellement.

art1

art5

art7

Les possibilités sont multiples, on peut aussi réaliser des œuvres interactives, en 3D ou plus simplement en format vidéo. Le net regorge d’œuvres divers et variées, alors, n’hésitez pas.
Bonne visite virtuelle, bonne semaine et à bientôt.

達人 アントホニ

Inspiration Jeff Koons

Par Mario :

Mario1_jeffKoons

Un miroir dans une salle de bain . Le homard flotte, le bateau flotte aussi, ils sont dans la même pièce. l’eau domine la salle de bain. Le tout vu par un enfant…
Mario

enfant imaginaire

 

 Par Frank :

F1_jeffKoons

Je pars chercher ma bouée pour aller a la piscine, je passe devant le miroir pour me changer. Enfin, je termine par, en fin de journée, m’installer devant les bûches pour me réchauffer.
Frank

F2_jeffKoons

 

Par Laurent :

L1_jeffKoons

Trois amis se trouvent dans le même endroit : un enfant imaginaire, un calamar et un bateau gonflable. Le bateau apporte du bois pour ses deux amis, le calamar imagine l’enfant et le feu réchauffe leurs cœurs.
Laurent

L2_jeffKoons

 

 

le vide

je sais plus, c’est vide.
je vois je vois pas. je pense je pense pas.
j’ai besoin j’ai pas besoin. j’ai peur j’ai peur …
le vide autour de moi parce que le malheur.

Ça fait peur.

Guoen