visite au musée des arts et métiers

Bonjour! Je voudrais vous résumer ce que nous avons vu et ressenti durant notre visite au musée Arts et Métiers le mercredi 21 mars 2018 matin .

D’abord, j’ aimerais adresser mes remerciements à Valérie, à la fois notre amie et la responsable de l’ association, qui nous a permis de réaliser cette visite .

La visite touchait le domaine des transports à savoir le terrestre et l’aérien . Un guide, compétent dans son travail, nous a permis de savoir  et comprendre facilement la partie mécanique comme la conception des différents moteurs avec leurs puissances respectives et les périodes d’utilisation , à partir de la première voiture conçue par l’ homme jusqu’à ce jour. Il en est de même dans le domaine de l’ aviation . On a pris des belles photos.La visite a été clôturée par un déjeuner délicieux et amical.

Denis

Publicités

spectacle sentimental des chevaux

Nous sommes allés voir des chevaux qui font un spectacle. Ce spectacle fait rire les gens, et aussi fait peur aux gens, quand ils troublent les chevaux en étant trop près d’eux, même si les chevaux sont immenses. Car les chevaux sont dangereux : si ont reste derrière ils peuvent donner un coup à l’improviste…
On voyait aussi deux chevaux , un mâle et une femelle, qui jouent ensemble et se rapprochent, mais leur parents ne sont pas contents ! Le mâle continue à courir sur son terrain, et fait des tours et des tours … On voit dans ce spectacle les sentiments des animaux. typiques des chevaux.

L’homme qui les a entraînés comprend comment faire de beaux spectacles, de merveilleux spectacles ! Il y a des chevaux déguisés, des canards déguisés, des coqs… des chevaux qui font semblant d’être morts près des hommes, et des loups arrivent pour chercher leur nourriture. Une fois la nourriture prise ils partent … Puis les chevaux se réveillent, comme si de rien n’était et continuent de faire le spectacle. Les hommes leur donnent plusieurs fois des récompenses.

Il y avait aussi 5 hommes qui ont piétiné et tracé une croix sur le sol en partant chacun sur son chemin. Un cheval atypique trace un cercle, puis il attend et donne son accord avec sa tête devant chaque homme, qui lui donne une récompense, comme si il signifiait qu’il avait largement mérité sa récompense, avec sa tête.

A un autre moment,  un cheval, très vieux, très fort et très poilu, bien coiffé, a été suspendu dans les airs pendant un moment. C’était  étouffant ! étonnant, bizarre, pourquoi suspendu …?

Et puis un poulain jouait avec sa mère, qui faisait son éducation : il voulait manger ou faire un bisou, et sa mère le poussait, ‘tu pense qu’il va te pousser des ailes pour voler dans l’air ? reste tranquille sur la terre!’. C’était un spectacle de sentiments doux, très doux.

Les chevaux sont des animaux merveilleux, et on les voyait comme dans la nature, comme si le soleil se levait, avec un peu de brouillard, ils se réveillent, font des bruits, hennissent, et bougent un peu la tête … Sur ce terrain, c’est un paysage très très loin des hommes que l’on voyait, comme si ils ne connaissent pas les humains et que les chevaux sont seuls sur terre. Après, les hommes arrivent.

La musique accompagnait tout le spectacle. Elle était très importante car les chevaux comprenaient bien la musique , agissaient, dansaient, en fonction de la musique, et révélaient leur personnalité de chevaux. C’est ça Zingaro…

Bartabas est comme un enfant qui joue avec ses parents, dans la vie quotidienne, jour après jour, … Les chevaux veulent lui apprendre des choses, comme des parents qui expliquent, et puis des fois l’enfant fait des caprices, on voit les chevaux en colère…

Guoen

 

 

Cent quatre vingt-sixième

En attente…

Signé: Ecritor

Cent quatre vingt-cinquième

En attente…

Signé; Ecritor

Cent quatre vingt-quatrième

En attente…

Signé: Ecritor

Cent quatre vingt-troisième

En attente…

Signé: Ecritor

Cent quatre vingt-deuxième

En attente…

Signé: Ecritor

Cent quatre-vingt et unième

En attente…

Signé: Ecritor